Deus l'Ascension - Interview de l'auteur
 

Jeudi 22 mars 2012

JdR Editions vient d'annoncer sa collaboration avec Gilles Théophile, l'auteur bien connu pour son jeu de rôle post-apocalyptique Deus l'Ascension. Afin de vous permettre d'en savoir un peu plus sur lui et sur son jeu, nous avons cuisiné le dernier arrivé dans l'équipe.

 

JdR Editions : Bonjour Gilles, alors comme çà tu es rôliste ?

Gilles Théophile : Bonjour, oui je fais du jdr depuis l'âge de 12 ans. La façon dont je suis venu au jdr est amusante : j'étais fan de Magic et surtout de Warhammer Fantasy Battle et à l'époque je voulais créer un club de collectionneur de figurines. J'ai alors rencontré un membre d'un club de jdr qui voulait monter une section figurine, on s'est tout de suite entendu. Il m'a proposé de rencontrer son président le soir même, mais comme il tardait, je me suis assis à une table et j'ai essayé, j'ai été conquis immédiatement.

JDRE : C'Ă©tait quoi ce premier jeu ?

GT : Un grand classique : AD&D

JDRE : D'après toi, pourquoi est-ce que tu as accroché au jdr ?

GT : J'ai une très grande imagination depuis tout petit et j'ai eu le coup de foudre : enfin un jeu sans aucune autre limite que les résultats des dés ! Un vrai bonheur de vivre des aventures sans se cantonner à avancer d'une salle à l'autre devant un écran télé comme dans les jeux vidéos. Et puis j'étais quelqu'un d'introverti à l'époque alors ça m'a permis de rencontrer plein de monde.

JDRE : Tu as joué à quoi depuis ?

GT : Des dizaines de jeux ! J'ai commencé à m'intéresser à Warhammer JDR, JRTM, L5A, Prophecy, Agone, DD3, Fading Sun, et beaucoup d'autres ! J'en oublie

JDRE : Quels sont tes jeux de rôles préférés ?

GT : Enorme coup de cœur pour Prophecy et en second sans hésiter : Agone ! Viennent ensuite L5A puis un jeu d'un ami qu'il a appelé Dimension Alpha.

JDRE : Quelles sont tes sources d'inspirations ?

GT : Elles sont multiples ! Pour les films c'est Constantine, Predator (et dérivés), Je suis une légende, Madmax, Underworld, les livres de Stephen King, l'Assassin Royal de Robin Hobb, la BD Treize...
   

JDRE : La question qui ne sert à rien : si tu devais aller sur une île déserte, tu prendrais quel jdr ?

GT : Le mien ! *rire* Non, soyons sérieux, j'emporterais Agone. J'aime l'œuvre de Mathieu Gaborit, pas seulement le jeu mais aussi les livres, et ce jeu m'a fait rêver, frissonner, j'ai eu peur pour mon personnage, j'ai crains le Masque, j'ai eu mes plus belles victoires...

 

JDRE : D'après toi, quelle qualité est nécessaire pour devenir auteur de jdr ?

GT : Il faut beaucoup de patience en premier lieu car le travail est long, surtout pour le premier jeu, une bonne grosse dose d'imagination et surtout savoir vendre son projet, ce qui est très difficile. Je conseille aux auteurs débutants de structurer un maximum ses idées et surtout ne pas se disperser.

JDRE : Tu es souvent présent lors des conventions en démonstration de Deus l'Ascension, si on veut te rencontrer c'est où et quand la prochaine fois?

GT : La prochaine convention sera en Suisse, les 20, 21 et 22 Avril au Festival des Jeux. En France, je serais aux Imaginales Ă  Epinal le 2 et 3 Juin.

JDRE : Et donc, un jour, tu t'es mis Ă  Ă©crire pour le jdr ?

GT : Oui, depuis environ 10 ans, quand j'ai commencé à être maître de jeu. En fait, je me suis très tôt investi en tant que mj mais avec des scénarios officiels et puis j'ai commencé à écrire pour aller plus loin. C'est là que Deus (l'Ascension) a commencé à voir le jour.

JDRE : Il y a-t-il eu un "avant Deus" ?

GT : Non, c'est mon premier jeu. Mais à ses débuts, Deus (l'Ascension) n'était pas du tout le même que ce qu'il est devenu. Au départ, c'était du grand n'importe quoi *rire*. Ca a commencé par un mélange entre du futuriste et du contemporain, mais j'ai épuré par la suite. J'étais parti sur des races extraterrestres tirées d'un peu partout.

JDRE : Comment est-ce que tu as "redressé" le jeu ?

GT : Grâce aux tests, et surtout grâce aux remarques des joueurs. Au début c'étaient juste les amis, puis ensuite j'ai étendu aux joueurs du club dans lequel je jouais, aux visiteurs des conventions et à la fin, les professionnels, auteurs et éditeurs.

JDRE : Peux-tu nous résumer le concept de Deus (l'Ascension) ?

GT : Oui bien sûr c'est en fait assez simple : les joueurs évoluent dans le monde d'aujourd'hui après une invasion récente par des démons. Les personnages possèdent tous un fragment divin, dernier héritage des dieux avant leur mort des mains des démons. L'enjeu est avant tout de survivre car les démons sont friands des âmes divines et les personnages devront donc faire bien attention à eux.
Le principe est très différent de beaucoup d'autres jeux : c'est un monde très dangereux et les humains sont en grand danger. Même les personnages qui sont censé être plus puissant que les autres humains sont faibles face aux démons. Mais s'ils survivent, les personnages découvriront qu'il existe de nombreux mystères cachés qui pourront aider à sauver l'humanité.
La découverte peut aller très loin, c'est un thème important de Deus (l'Ascension).

JDRE : A quel jeu ressemble le plus Deus (l'Ascension) ?

GT : Je le situe proche d'INS, pour le thème, mais sérieux et post-apocalyptique. On n'y joue pas des anges, mais des héritiers d'âmes divines. En progressant les personnages deviennent de plus en plus proches du divin.

JDRE : Peux-tu nous parler un peu du système de jeu et de magie ?

GT : C'est un système original basé sur deux dés qui varient en fonction des valeurs des caractéristiques. La grande nouveauté est que c'est le joueur lui-même qui lance son dé de difficulté. On compare les deux résultats que l'on additionne aux compétences.
Quant à la magie, elle est basée entièrement sur l'imagination du joueur, c'est un système de magie libre

JDRE : Sans règles ?

GT : Il n'y a pas de liste de sort en fait, les règles sont là pour cadrer le tout mais le joueur est libre de décrire le sort qu'il désire. J'ai seulement prévu une petite liste pour servir d'exemple et pour aider les personnes en manque d'inspiration mais tout le monde peut aisément imaginer une boule de feu ou un éclair *rire*.
La difficulté de lancé de sort est très réaliste et maîtriser la magie est difficile. Dans cet univers, les humains ont redécouvert la magie moins de 20 ans avant l'invasion des démons.
SPOILER ALERT : Et il existe une faction secrète qui régule tout ça... SPOILER ALERT

JDRE : Est-ce que les personnages font partie d'une faction ?

GT : Pas au début, sauf s'ils le désirent dans leur background. Comme presque tous les jeunes humains ont au moins appris les rudiments de leur métier dans une école de l'armée humaine, les personnages en sont souvent issus, mais ce n'est pas impératif. Ils peuvent aussi choisir l'armée Aralienne (une race trans-dimensionnelle manipulant mieux la magie et luttant contre les démons) qui agit différemment : les personnages pourront donc avoir des missions de l'extérieur. Mais c'est très ouvert, on peut faire commencer ses joueurs dans une compagnie de mercenaires, ou au sein d'autres factions encore : Liberté (humains opposés à toute forme d'invasion même les Araliens), Nova Terra (la faction politique qui gère les ressources humaines mais qui possède aussi une police secrète et des exécuteurs) et bien d'autres.

JDRE : Deus se prĂŞte plutĂ´t aux parties one-shot ou aux campagnes ?

GT : C'est clairement un jeu orienté campagnes, mais je ne peux pas dire qu'on ne peut pas faire de one-shot puisque j'en propose depuis 1 an en convention !

JDRE : Est-ce un jeu accessible aux débutants ? Ou même en initiation ?

GT : Oui, il a déjà été joué et testé plusieurs fois en initiation. Mais si le système reste simple, il n'est pas aussi intuitif que du D20 ou du D100.

JDRE : Quel est l'avenir de Deus (l'Ascension) ?

GT : J'aimerais commencer par un livret qui accompagnerait l'écran, j'ai déjà commencé la rédaction ! Après ça, j'ai de très nombreuses idées qui ne tiendront pas dans ce premier supplément. J'espère pouvoir proposer le premier supplément dans les 3 mois après la sortie du livre de base.

JDRE : Est-ce que tu as d'autres projets que Deus ?

GT : Oui plein ! Un autre jeu, un roman que j'Ă©cris depuis un certain temps, et peut-ĂŞtre un recueil de nouvelles sur l'univers de Deus.

JDRE : Peux-tu nous en dire plus sur l'autre jeu ?

GT : Je garde le secret pour l'instant mais je reviens à mon premier amour : le médiéval fantastique.
SPOILER ALERT : Cela sera un univers lyrique fantastique d'époque bas moyen âge. C'est un mélange de mythologie Celte et Japonaise et on jouera des personnages en fin de vie. J'arrête là les révélations. SPOILER ALERT

Puis, nous saluant, Gilles s'en est retourné à la révision de ses textes. Car le travail ne fait en fait que commencer ! Alors que Fabien Laouer a dores et déjà attaqué une superbe planche du prince des démons, Grafis s'est attaqué au design du logo et des fonds des pages du jeu, pendant que Delphine Denocq et Frédéric Dorne rédigent des nouvelles et préparent le look de ce que sera Deus l'Ascension.
Si le planning est tenu, une souscription auprès de Ulule devrait commencer fin avril et le jeu voir le jour en juin. Bref, cet été, préparez-vous à l'Apocalypse !


r

     


© JdR Editions 2012 Mentions lĂ©gales et conditions gĂ©nĂ©rales de vente